Journal Farandole

Mecha Uma

Un doux parfum d’exotisme du côté de la place du Forum…

ARLES -

Gastronomie et artisanat

Pour les curieux que le nom « Mécha Uma » intriguerait, sachez qu’il signifie « une cuisine familiale trop bonne » en japonais.

Quel meilleur résumé que celui-ci pour parler de ce nouveau restaurant ouvert une semaine avant le début du confinement ?

Aux commandes, Kohei Ohata, qui officie également dans les cuisines de l’hôtel Belesso de Fontvieille avec le propriétaire duquel il s’est associé pour créer Mécha Uma.

Ici, pas de sushis (ni de soucis…). Un seul maître mot : les Ramen. Un parti pris qui s’explique par le fait que les français ne connaissent pas ce plat complet traditionnel, très populaire au Japon ; mais également parce que, tout simplement, Kohei adore le ramen !

Recette incontournable de la gastronomie japonaise, il est préparé avec des nouilles de blé dans un bouillon à base de poisson ou de viande et souvent assaisonnés au miso ou à la sauce soja. Kohei, lui, mitonne son bouillon de porc durant 48h avec des os, du jarret… La garniture fait le reste : légumes, œuf, pousses de soja, naruto (sorte de surimi), cha-shu (porc braisé), menma (condiment de pousse de bambou) … tous les moyens son bons pour régaler vos papilles (sans oublier celles des végétariens) !

Côté boisson, la célèbre bière Kirin est proposée à la pression et le Wakaze, sake 100% français fabriqué à base de riz de Camargue, vaut le détour.

Ne partez pas sans avoir goûté le Mochi, sorte de pâte de riz gluant déclinée en plusieurs parfums (yuzu, sésame noir, thé vert…) et servie glacée.

Quant aux prix, ils sont tout doux.

 

6 Rue Favorin

Ouvert de 12h à 14h et de 19h à 12h30 sauf le dimanche

 

 

 

 

 

 

Evénements « Gastronomie et artisanat »

Ils font vivre le territoire

Mecha Uma

Pour les curieux que le nom « Mécha Uma » intriguerait, sachez qu’il signifie « une cuisine familiale trop bonne » en japonais. Quel meilleur résumé que celui-ci...

Gastronomie et artisanat

Arles