Journal Farandole

Foire de la Saint Martin

ARAMON -

Tradition

La première trace officielle de la foire de la Saint Martin se trouve dans une lettre datée de 1565 par laquelle le Roi de France, Charles IX autorise les Aramonais à organiser leurs deux foires, celle de St Jacques et St Philippe le 1er mai et celle du 11 novembre, jour de la St Martin. D’après l’auteur Pierre Albert Clément, ces foires seraient beaucoup plus anciennes du fait que dès l’Antiquité, ces deux dates (1er mai et 11 novembre) étaient traditionnellement celles de nombreuses foires en Languedoc Roussillon.

Cette Foire de la St Martin avait dû disparaître, puisqu’on retrouve dans une étude historique de l’Abbé Viala une demande, datant de 1703, d’autorisation d’emprunt pour rétablir les deux foires. Elles reprendront vie en 1709. Celle de la St Martin a vécu de beaux jours jusqu’en 1956, affectée par l‘évolution des modes d’achat et la pression de certains commerçants. Relancée en 1995 par un groupe d’amoureux des traditions aramonaises, elle s’est enrichie d’un défilé à l’ancienne pour se souvenir des attelages de chevaux de la belle époque et sortir les vieux costumes découverts dans les greniers.

La foire, dont l’accès est gratuit, a vu son succès s’accroître chaque année et, aujourd’hui, elle est devenue une des manifestations régionales des plus importantes de l’automne avec environ 120 commerçants, des groupes-vieux métiers et musiciens- qui font revivre le centre historique et animent la foire ainsi qu’un défilé de 500 participants, décliné, depuis quelques éditions, sur un thème différent chaque année.

L’édition 2019 dont le thème du défilé est « Entre terre et mer : la Camargue et le Pays d’Arles », permettra de mettre les traditions et la culture de cette région à l’honneur. « La charrette de la St Martin » tirée par 25 chevaux ouvrira le défilé. Seront tour à tour évoqués Baroncelli et Mistral, les Saintes Maries de la mer, les courses camarguaises, les élevages… au travers de tableaux tels que les activités de la mer, du fleuve et des marais, le cinéma, la peinture, les loisirs, le tourisme et les fêtes.

 

Ils font vivre le territoire

Sonn’Arles

Les sonnailles, vous connaissez ? Ce sont ces gros colliers équipés d’une cloche dont on pare les animaux (brebis, taureaux de Camargue, vaches domestiques et...

Tradition

Raphèle les Arles