Journal Farandole

Découverte du patrimoine Saint-Andiolais

Sur les pas d'Antonin, père de Jean Moulin

SAINT ANDIOL - musée Jean Moulin

Culture et patrimoine

Un parcours pédestre intitulé « Sur les pas d’Antonin, père de Jean Moulin » a été pensé et réalisé afin de pouvoir découvrir l’histoire et le patrimoine de Saint-Andiol. Il démarre devant le Musée et se poursuit dans le village.

Il permet de visiter plusieurs oratoires dont celui de Saint Roch, bâti après l’épidémie de peste et de nombreuses croix qui témoignent de l’attachement des Saint-Andiolais, à la religion catholique. Le cheminement vous mènera devant la Mairie, maison de style Renaissance, qui fut Auberge de France et l’Eglise Saint Vincent, romane et gothique, classée monument historique, devant laquelle est érigée la statue de Saint-Andiol. Il vous permettra également de découvrir la chapelle Sainte Croix, l’une des plus vieilles chapelles de style roman de Provence, datant du Xe siècle et inscrite à l’inventaire des monuments historiques.

Au détour de la balade, faites une pause dans le magnifique parc du château d’Estourmel Varadier où vous pourrez flâner au travers des différentes essences d’arbres qui font le prestige de ces 5 ha. Le Château, construit au Moyen Age a été modifié au cours des siècles afin de le rendre plus accueillant et agréable à vivre. Autrefois centre vivant, il est aujourd’hui par sa vocation de centre socio-culturel, le phare intellectuel et le gardien des traditions du village de Saint-Andiol.

La promenade se poursuit en passant par la Maison familiale de Jean Moulin. Symbole de la résistance, le Musée Jean Moulin « Souvenir de mon pays » est un centre d’histoire et de mémoire. Il donne aux visiteurs l’ensemble des clés permettant de comprendre le parcours d’une existence, en le revivant : une histoire née en Provence, avant d’emprunter des voies nationales et européennes.

Poursuivez votre chemin par la tombe de l’Abbé Singerlé: prêtre lorrain, mais provençal de cœur, nommé « Juste parmi les nations » le 16 décembre 1998 par Yad Vashem pour son implication pendant la guerre 39-45. La boucle s’achève par les tombes des comtesses Delphine Aglaé de Castellane et sa sœur, Alphonsine Gabrielle Ernestine épouse de Joseph Fouché, duc d’Otrante.

D’autres panneaux permettent de connaître l’histoire du Juge Pascal, originaire de Saint-Andiol ; des frères Nougier qui ont gagné de nombreuses courses avec des motos de leur fabrication, et avec lesquelles ils ont obtenu 4 records du monde et 6 titres de champions de France ainsi que celle de la charrette de Saint Eloi, fête populaire qui avait lieu en juillet après les moissons.

Un peu d’histoire…

Depuis qu’il a été relevé de ses fonctions de préfet par le gouvernement de Vichy, Jean Moulin a établi son domicile officiel dans la maison familiale de Saint-Andiol. Il s’est inscrit comme agriculteur à la mairie de cette petite localité, sous son identité véritable. Il y retire d’ailleurs ses tickets d’alimentation. Mais il sillonne la région sous le faux nom de « Joseph Mercier ». Il peut aisément, à partir de Saint-Andiol, rejoindre Avignon ou Marseille. Dans la cité phocéenne, où il loge souvent au Modern Hôtel, au bas de la Canebière, il rencontre de nombreux résistants, dont Henri Frenay. En 1941, c’est à Saint-Andiol qu’il prépare son départ pour Londres, avec l’aide de sa sœur, Laure. Il rejoint également la maison familiale après son parachutage de janvier 1942, avant de repartir vers Montpellier.

Dépliants à retirer à l’Office de Tourisme : 04 90 95 48 95

 

 

Ils font vivre le territoire

Herrel

Normand d’origine, Herrel vit et réalise ses créations à Maussane-les-Alpilles. Enfant assez dissipé, il trouve un moyen imparable pour concentrer son attention : le dessin, toujours réalisé...

Culture et patrimoine

Maussane les Alpilles