Journal Farandole

Publicité région Sud Provence Alpes Côte d'Azur

Le temps n’existe pas de Réjean Dorval

Du 28/10/2018 au 03/02/2019, de 14:00 à 18:00

ARLES - à la chapelle du Méjan

Tout public Gratuit Manifestation en intérieur

Culture et patrimoine

Réjean Dorval est né à Québec au Canada en 1966, il travaille et vit à Tournai en Belgique. Il choisit de se consacrer entièrement à la pratique artistique après des années d’enseignement, aussi, il reprend des études des études artistiques à plein temps auprès du professeur Saskia Weyts et obtient un Master II option dessin à l’École Supérieure des Arts – Académie des Beaux-Arts de Tournai.

Le travail de Réjean Dorval traduit des états de corps en relation avec les sujets qu’il traite, ces états induisent des gestes, des écritures graphiques, des tracés particuliers. L’artiste se place toujours dans un état de réceptivité lors de ses performances, il compose avec les outils, les accessoires et les matériaux en jeu afin de traduire leur langage. Cette exposition propose une plongée dans le travail passionnant de cet artiste complet, une rêverie fascinante portée par les grands formats de la profondeur de ses dessins.

Depuis 2014, il se forme à la pratique de la danse contemporaine et de la performance auprès de l’artiste, danseuse et chorégraphe Sandra Vincent, dans le cadre de plusieurs sessions de workshops proposées au Studio Belgica, depuis, son travail artistique se déploie dans le domaine du dessin et de la performance.
Dans la continuité du développement de sa démarche artistique, en 2013, Réjean Dorval devient enseignant dans l’atelier de dessin de l’Académie des Beaux-Arts de Tournai dirigé par Saskia Weyts, et accompagne les étudiants sur un plan théorique, méthodologique et pratique.
A ce jour, ce travail a été présenté en Belgique (Bruxelles, Tournai), en France (Lille) et en Allemagne (Berlin).

Soirée d’inauguration le samedi 27 octobre. Vernissage à partir de 18h suivi d’une performance.

Exposition ouverte du mercredi au dimanche.

Ils font vivre le territoire