Journal Farandole

Métamorphoses et sortilèges pour une Carmen fascinante

TARASCON - Cloître des Cordeliers – Musée d’art et d’histoire

Culture et patrimoine

Carmen, une figure mythique, une source d’inspiration pour une artiste aux multiples facettes. Marie-Chloé Pujol-Mohatta offre au visiteur sa vision personnelle de ce personnage haut en couleurs. « Carmen Project, Métamorphoses et sortilèges » est un conte visuel et poétique mettant en scène des dessins, des costumes, des créations sonores qui révèlent les métamorphoses du personnage dans l’univers de l’artiste.

Une vision personnelle et féminine, qui allie esthétique et imaginaire

Depuis son enfance Marie-Chloé est fascinée par l’iconographie de Carmen qui devient vite une source d’inspiration infinie. « J’ai repris tous les codes du conte dans lequel le vêtement est central, où le costume est une seconde peau, un outil qui cache et qui montre à la fois l’intimité d’un corps, d’une histoire, d’une personnalité ». Marie-Chloé a ancré son travail à partir du conte, pour raconter l’enfance imaginée et librement inspirée de Carmen qui transforme ainsi son personnage en un récit symbolique ». De par sa formation, la faculté d’arts plastiques d’Aix en Provence à l’Ecole de stylisme de Paris, Marie-Chloé est une artiste complète, son savoir-faire l’a conduit à créer des costumes, des broderies, pour Souleiado en particulier. Ses dessins se situent à la frontière de la gravure de mode, de l’illustration et de l’enluminure. En choisissant Carmen, elle montre toute l’étendue de son talent. Cette exposition qui a demandé plus d’un an de travail, a investi le cloître des Cordeliers, magnifique écrin pour une Carmen sublimée. Labellisée dans le cadre de Tarascon Capitale Provençale de la Culture 2018, « elle a été possible grâce à un accompagnement constant de la ville de Tarascon, du Département ».

 

Un écrin magique pour une Carmen qui offre ses métamorphoses et ses sortilèges

Suivons Marie-Chloé et Carmen au fil des salles de ce magnifique édifice « qui se prête symboliquement au jeu des découpages des actes d’un opéra». Ses personnages chimériques aux allures de chamanes se déploient en galeries de portraits. Le premier espace présente les Gitanes, créations vestimentaires dessinées et réalisées pour le Conservatoire de danse du Grand Avignon lors des représentations de l’opéra Carmen en 2013. Le visiteur est invité à pousser la porte du cabinet de curiosités qui présente les effets personnels de Carmen, le vestiaire miniature, le collier de cœurs réduits ou Pupita, la poupée des secrets ainsi qu’une création sonore originale qui reprend des extraits du conte inspiré de la nouvelle de Prosper Mérimée et de l’opéra de Georges Bizet. Les Cavalières, ces femmes à cheval sont toutes des Carmen en puissance. Une figure libre, voyageuse, sauvage et indomptable que l’on découvre au travers d’un tour du monde imaginaire

Les ailes du cloître abritent les pages dessinées du conte écrit par Marie-Chloé qui propose là son exploration de la figure mythique de Carmen, des tirages originaux permettent de multiplier son visage sur des foulards de soie imprimés par une célèbre grande maison, une sublime robe haute-couture dans des imprimés de la maison Souleiado, mêlant soie et tulle, moire et perles de jais noir. Ou encore la robe des noces de Carmen, tulle noir et guipure au rouge étincelant et son masque de bois de cerf. Carmen Project est une exposition immersive entièrement pensée pour les espaces du Musée. Un écrin magnifique pour une artiste dont l’imagination nous transporte grâce à un projet ambitieux et inédit autour de cette figure littéraire et artistique. //CL

« Carmen Project, Métamorphoses et Sortilèges » jusqu’au 28 décembre 2018 – Cloître des Cordeliers – Musée d’art et d’histoire Place Frédéric Mistral à Tarascon.

Du lundi au vendredi de 10h00 à 12h30 et de 14h00 à 17h30

 

 

Ils font vivre le territoire